Julien ROMASKA

Julien Romaska, gérant d’Atlantic Timbres, entreprise spécialisée dans la création de tampons encreurs, plaques professionnelles et gravures sur plaques.

 

Parlez-moi de votre parcours

« Mon parcours ? *rire* En fait je suis horticulteur de métier. J’aime m’occuper des plantes. J’étais agent de la fonction publique en espace vert dans la région de Paris. Puis, j’ai quitté la région parisienne avec ma femme.

Pendant une période, j’ai enchaîné les petits boulots de tout genres. Finalement, il y a eu une opportunité pour racheter l’entreprise de ma sœur, je l’ai saisie. »

Pourquoi avez-vous choisi la Nouvelle-Aquitaine ?

« En fait j’ai quitté la région parisienne parce que je ne m’y plaisais plus. Et puis, je venais d’avoir mon premier enfant, je ne voulais pas de cette vie pour lui.

Avec ma femme on s’est lancés un défi : le but, c’était de suivre le premier de nous deux qui trouverait un CDI. J’ai perdu mais je n’ai aucun regret. Je suis mieux ici et mes enfants aussi. »

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?

« Comme je vous l’ai dit, à la base c’est une opportunité. Puis après avoir enchaîné les petits boulots j’ai voulu essayer d’être mon propre patron. Aujourd’hui mon métier se divise en deux. D’un côté je fabrique des tampons. Ce n’est pas ma partie préférée mais, je le fais bien.

De l’autre, je fabrique des plaques professionnelles ou personnalisées, des trophées ou des horloges. C’est la partie que je préfère. Elle me permet de faire ressortir ma créativité. Cette créativité, je l’ai accumulé pendant que j’étais horticulteur, ça me manquait. Je suis vraiment passionné par la création. J’ai beaucoup d’imagination, c’est important pour moi. »

Quelles sont, d’après vous les qualités requises pour ce métier ?

« Houla ! Il y en a beaucoup ! Je ne sais pas si je les ai toutes !  Plus sérieusement, il ne faut pas avoir peur de faire des heures. C’est bien d’être son propre patron mais je travaille beaucoup plus qu’avant. Ce n’est pas toujours facile, surtout que je ne vois pas assez ma femme et mes enfants. Malgré tout, il faut savoir rester professionnel en toute circonstance.

Il faut être droit et aimable aussi, c’est très important. Dans mon métier je préfère conseiller que vendre. Si un client a un besoin, je l’orienterai du mieux que je pourrais en fonction de ses besoins. Mon but n’est pas de vendre le plus possible, mais le mieux possible.

Il faut aussi être intéressé et inventif. Enfin, et surtout, il faut faire de son mieux en permanence. Toujours donner le meilleur de soi-même ! Je ne suis pas sûr de toujours y arriver *rire*. »

Comment voyez-vous l’avenir en termes de développement ?

« En fait je n’ai pas spécialement envie de me développer énormément. Je ne vise pas l’international, par exemple, je suis déjà établi au niveau national. Ça me convient très bien. Personnellement, je veux garder du temps pour mes créations. En fait, je veux juste que mon activité me permette ensuite de financer ce que j’aime faire à côté : les horloges. Aujourd’hui je n’y consacre pas le temps que je voudrais. Le top ce serait de remettre Atlantic Timbres à son apogée. Vous savez, cette entreprise existe depuis 38 ans.

Sinon je préfère aussi rester à taille humaine, je suis un artisan, j’aime mon métier et j’aimerai le garder. Et puis, mes seules ambitions sont de satisfaire mes clients et, si possible, transmettre mon entreprise et ma passion à mes enfants. »

Comment choisissez-vous vos partenaires ?

« À la base nous avons déjà un partenaire depuis plus de 10 ans, donc avant que je reprenne l’entreprise. Ils nous fournissent la machine et les logiciels. Ils sont très professionnels, ils ont les normes ISO 9001 et Iso 14001 qui sont importantes pour moi. La première est un gage de qualité et de satisfaction pour les clients. La deuxième est pour le respect de l’environnement avec des matériaux recyclés. Sinon, je prends aussi des partenaires locaux, on s’entraide. »

Qui est votre clientèle ?

« Je n’ai pas de clientèle en particulier. En fait ça dépend de l’article que je vends. Pour les tampons, par exemple, je m’adresse plus aux professionnels. Mais je vends aussi des plaques, des trophées et des horloges. Alors, dans mes cibles, j’ai aussi des particuliers et des associations. »

 

L’entreprise Atlantic Timbres met un point d’honneur à conseiller au mieux ses clients pour assurer une satisfaction totale. Pour vos besoins de tampons encreurs, plaques professionnelles, trophées et plaques gravées,

Visitez notre boutique en ligne